Ce site utilise javascript pour fonctionner. Pour une expérience optimale, merci de bien vouloir l'activer.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Projection : "Alger, la Mecque des Révolutionnaires"
AA

Projection : "Alger, la Mecque des Révolutionnaires"

Un film de Ben Salama Mardi 19 février 2019 à 19h

Débat avec le réalisateur à l'issue de la projection en présence du réalisateur, de Amirouche Laïdi producteur du film et de Naoufel Brahimi El Mili, politologue et écrivain.

Du début des années soixante au milieu des années soixante-dix, Alger est une terre d’accueil de militants en lutte contre l’oppression coloniale ou raciale.Du Congrès national africain (ANC) de Nelson Mandela au Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap vert (PAIGC) d’Amilcar Cabral, tous les mouvements de libération africains sont aidés financièrement et militairement par l’Algérie. De nombreux militants sud-américains trouvent également asile dans le pays.

L’internationaliste Che Guevara y établit une base arrière pour ses activités de guérilla en Afrique. Le leader afro-américain, Eldridge Cleaver, en fait le centre de rayonnement international du Black Panther Party. Alger la Blanche est devenue Alger la Rouge. Durant cette période, la capitale algérienne est appelée La Mecque des Révolutionnaires.

Plus d'infos

Restez informés !

Souscrivez à notre newsletter, et recevez nos dernières nouvelles
directement dans votre boîte mail.

Restons connectés !

Ce site a été réalisé avec le soutien du ministère des armées - direction des patrimoines, de la mémoire et des archives

Ce site a été réalisé avec le soutien du ministère des armées - direction des patrimoines, de la mémoire et des archives