L'Algérie, terre de tourisme

 

Colette Zytnicki

L’Algérie, terre de tourisme. Histoire d’un loisir colonial

Vendémiaire, 2016

 

Résumé :

Les beautés de l’Algérie, de ses littoraux, des montagnes furent largement vantées le temps de la période française attirant de nombreux flots de touristes par bateaux puis par avions…

Car l’on vient en Algérie très tôt malgré des conditions de voyage difficiles. La seconde moitié du XIXe siècle met en effet tout en œuvre pour faire de cette nouvelle contrée exotique, à deux pas de la Métropole, une terre de tourisme, d’hivernage pour la bonne société venue y chercher la douceur du climat. Des hôtels se construisent alors – on en recense une dizaine en 1840. Progressivement les compagnies maritimes privées permettent d’agrandir l’offre des traversées et des destinations.

Se développe alors rapidement en Algérie, stations balnéaires puis stations de ski. Au début du XXe siècle, le Maroc emboite le pas. La préparation des voyages peut se faire désormais auprès d’agences spécialisées ou de compagnies maritimes. C’est aussi l’Apparition de guides touristiques comme les guides Hachette… Le touriste se montre organisé et désire voir en, premier lieu les vestiges de l’Antiquité romaine et découverte de cet Orient rêvé.

L’auteur retrace pas à pas l’histoire du tourisme en Algérie s’appuyant sur de très nombreux récits et sources. Passionnant.

Emmanuelle Chanteranne, novembre 2016

 

banniere.jpg