Ce site utilise javascript pour fonctionner. Pour une expérience optimale, merci de bien vouloir l'activer.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Fennec

Découvrez notre base de ressources documentaires. Fennec vous offre l’opportunité de rechercher dans une base de donnée complète des informations exhaustives relatives à la Guerre d’Algérie, aux combats du Maroc et de Tunisie.

Votre recherche Harkis retourne 194 résultats

trier par média
  • Livre (52 résultats)
  • Thèse (21 résultats)
  • Presse (69 résultats)
  • Web (10 résultats)
  • Vidéo (40 résultats)
  • Photo (2 résultats)

Livre

52 Résultats

icône type de contenu
Livre

Algérie : Mémoire déracinée

  • René MAYER

Note de l'éditeur :

Je savais peu de chose de mon père. Il n'aimait guère parier de lui-même et, sur son enfance d'orphelin, restait totalement muet....

Note de l'éditeur :

Je savais peu de chose de mon père. Il n'aimait guère parier de lui-même et, sur son enfance d'orphelin, restait totalement muet. Il est mort à Nice, peu de mois après avoir été " rapatrié ". Avide de revivre notre complicité d'antan, j'ai voulu découvrir ses origines et son passé. La recherche de ses racines m'a conduit à explorer son lieu de naissance où sont également nés Albert Camus et le maréchal Alphonse Juin, le vainqueur de la campagne d'Italie, puis à étudier l'histoire de ce peuple éphémère et toujours vivant qu'on nomme ici " les Pieds-noirs ". Le calvaire des générations qui m'avaient précédé sur le sol algérien illustre avec cruauté un siècle et demi de destins croisés entre la France et le Maghreb. Tant de liens rattachent les événements révolus et ceux qui assaillent l'Algérie actuelle ? Croyant se débarrasser du problème algérien, la France a bâclé sa sortie, sacrifiée Harkis et Pieds-noirs et laissé étouffer dans l'œuf la démocratie algérienne. Ce problème, elle le retrouve à présent intact devant sa porte. Pour comprendre aujourd'hui, il faut se souvenir d'hier.

Date : 2001

Lieu : 5-7 rue de l'Ecole Polytechnique, 75005 Paris

Editeur : L'Harmattan

Langue : Français

Pages : 300

ISBN : 2-7384-8489-1

Cote : M(12)MAY[Algé]

AlgérieHarkisPieds-noirsRapatriés
icône type de contenu
Livre

Idées reçues, l'Algérie

  • MORIN, Georges

Note de l'éditeur :

«L'Algérie a toujours été colonisée» «L'Algérie de 1830 était en friche» - «Les harkis ont fait le mauvais choix» - «Les Pieds-noirs...

Note de l'éditeur :

«L'Algérie a toujours été colonisée» «L'Algérie de 1830 était en friche» - «Les harkis ont fait le mauvais choix» - «Les Pieds-noirs étaient des nantis» - «L'Algérie est un pays arabe» - «L'Algérie est un pays francophone» - «Il n'y a pas de presse libre en Algérie» - «L'Algérie est une dictature militaire»...

Issues de la tradition ou de l'air du temps, mêlant souvent vrai et faux, les idées reçues sont dans toutes les têtes. L'auteur les prend pour point de départ et apporte ici un éclairage distancié et approfondi sur ce que l'on sait ou croit savoir.

Date : 2007

Lieu : 31 rue de Bellefond, 75009 Paris

Editeur : Editions Le Cavalier Bleu

Langue : Français

Pages : 128

ISBN : 978-2-84670-163-1

Cote : SPE(1)MOR[Algé]

AlgérieColonisation
icône type de contenu
Livre

10 juin 1960 La paix sabordée, De Gaulle et l'Algérie

  • Pujante, Guy

Note de l'éditeur :

Le 10 Juin 1960, à 22 heures, De Gaulle reçoit secrètement à l'Elysée le colonel Si Salah, chef de la wilaya 4...

Note de l'éditeur :

Le 10 Juin 1960, à 22 heures, De Gaulle reçoit secrètement à l'Elysée le colonel Si Salah, chef de la wilaya 4 de l'Armée de Libération Nationale (ALN), accompagné de ses deux ad-joints, les commandants Si Mohammed et Si Lakhdar. Ces hommes, en rébellion contre la France, représentent plus de 50 % du potentiel de l'ALN de l'Intérieur ; proportion confirmée par les études du 2' Bureau français. Vaincus militairement, coupés de leurs bases par l'étanchéité des barrages aux frontières, abandonnés par l'Extérieur et n'ayant d'autre possibilité que de se terrer, ils viennent proposer un cessez-le-feu en Algérie, dont les clauses, débattues secrètement pendant des mois avec deux émissaires français représentant l'Elysée et Matignon, s'apparentent à une capitulation sans condition. Le cessez-le-feu est pratiquement là et la paix toute proche. Quatre jours plus tard, à l'occasion d'une nouvelle allocution, De Gaulle s'adresse aux dirigeants de l'Extérieur -la branche politique en exil - et les invite à une rencontre en France " pour trouver avec eux une fin honorable aux combats qui se traînent." Cette invitation inopportune, dont l'urgence ne s'imposait pas compte tenu des tractations en cours, va saborder cette paix qui se profilait, retardant de deux années la fin du conflit avec ses conséquences désastreuses. 154 188 morts et 21 773 blessés auraient pu être épargnés, ainsi qu'une suite d'événements aussi tragiques les uns que les autres ; le putsch des généraux ; la naissance et l'intervention de l'OAS ; l'affrontement entre civils et militaires à Bab-el-oued ; la fusillade de civils par l'armée le 26 mars 1962, rue d'Isly à Alger ; le pogrom du 5 juillet 1962 à Oran ; la tragédie des disparus ; le génocide des harkis et des musulmans fidèles à la France ; l'humiliant et traumatisant exode d'un million de Pieds Noirs... Cette paix à portée de main permettait d'autres solutions; partition ou autonomie interne dans un cadre fédéral avec, à moyen terme, une indépendance éventuelle, et la possibilité pour les Algériens d'échapper à la dictature militaire qui sévit encore de nos jours, responsable de la radicalisation intégriste. L'Algérie, en étroite coopération avec la France, aurait pu devenir une nation démocratique où les Pieds Noirs auraient eu toute leur place.

Date : 2009

Lieu : France, Coulommiers

Editeur : Editions Dualpha

Langue : Français

Pages : 394

ISBN : 9782353741243

Cote : P(9)PUJ[Paix]

AlgérieConférencesGUERRE
icône type de contenu
Livre

Harkis,nos frères !

  • Amet, Bernard

Note de l'éditeur :

Voilà quarante ans que furent signés entre le gouvernement français et le Front de Libération Nationale algérien les accords d'Evian qui devaient...

Note de l'éditeur :

Voilà quarante ans que furent signés entre le gouvernement français et le Front de Libération Nationale algérien les accords d'Evian qui devaient mettre fin à la guerre d'Algérie. S'il est exact que le feu entre l'armée française et les rebelles algériens a cessé, on peut se demander si les conditions exigées et obtenues par les négociateurs furent véritablement remplies. Les "opérations de police" en Algérie ont ouvert des blessures qu'on ne chercha jamais à soigner et qui saignent encore. La question des Harkis - terme générique recouvrant en réalité bien d'autres musulmans français d'Algérie - réapparaît sporadiquement. Ces victimes, abominablement sacrifiées sur l'autel de la lâcheté puis de l'oubli, n'ont que leur propre voix pour se faire entendre.
Bernard Aniet, qui a connu comme officier la guerre d'Algérie et à commandé à ces hommes, se devait de leur rendre hommage, et, plus encore, d'essayer de porter leurs voix un peu plus haut. C'est ce qu'il fait ici. Il se souvient : chaque anecdote, aussi infime soit-elle, a été vécue directement par l'auteur. C'est un témoignage de première main qu'il nous livre. Mais à ces souvenirs sont venus s'ajouter la réflexion et l'information. Ce témoignage est celui d'une guerre où, pour beaucoup d'hommes qui ont cru aux promesses de la France, l'honneur et la fidélité ont été payés au prix du sang.

Date : 2002

Lieu : France

Langue : Français

Pages : 208

ISBN : 2910830691

Cote : H(5)AME[Hark]

AlgérieHarkis
icône type de contenu
Livre

Harkis, crime d'Etat

  • Azni, Boussad

Note de l'éditeur :

De mars à juillet 1962, alors que les troupes françaises stationnent encore en Algérie, les « vainqueurs » du FLN se saisissent...

Note de l'éditeur :

De mars à juillet 1962, alors que les troupes françaises stationnent encore en Algérie, les « vainqueurs » du FLN se saisissent des harkis, ces « supplétifs » musulmans français qu'on leur a abandonnés pour quelques arpents de sable, et les assassinent, eux et leurs familles.
Les harkis ont failli être les oubliés de la guerre d'Algérie. Les rares rescapés du massacre et leurs enfants, enfermés dans des camps, auraient pu perdre la raison, et la mémoire. Acculturés, manipulés, ils auraient pu disparaître définitivement, mais ils se sont battus. Fiévreusement d'abord, puis plus posément, avec les arguments du bon droit. Enfin, plus récemment, en déchiffrant les arcanes du droit international, ils ont déposé une plainte pour crime contre l'humanité.
C'est ce génocide prémédité, crime de guerre et crime d'État, que raconte ce livre.

Date : 2000

Lieu : 2002

Langue : France, Paris

Pages : 240

ISBN : 2-84114-576-X

Cote : H(5)AZN[Hark

AlgérieHarkis

Restez informés !

Souscrivez à notre newsletter, et recevez nos dernières nouvelles
directement dans votre boîte mail.

Restons connectés !

Ce site a été réalisé avec le soutien du ministère des armées - direction des patrimoines, de la mémoire et des archives

Ce site a été réalisé avec le soutien du ministère des armées - direction des patrimoines, de la mémoire et des archives