Ce site utilise javascript pour fonctionner. Pour une expérience optimale, merci de bien vouloir l'activer.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

CINEMA : Des hommes, un film de Lucas Belvaux
AA

CINEMA : Des hommes, un film de Lucas Belvaux

Film sur la guerre d’Algérie en sall le 2 juin 2021.

SYNOPSIS

Ils ont été appelés en Algérie au moment des "événements" en 1960. Deux ans plus tard, Bernard, Rabut, Février et d'autres sont rentrés en France. Ils se sont tus, ils ont vécu leurs vies. Mais parfois il suffit de presque rien, d'une journée d'anniversaire, d'un cadeau qui tient dans la poche, pour que quarante ans après, le passé fasse irruption dans la vie de ceux qui ont cru pouvoir le nier.

 

NOTRE CRITIQUE

Les films sur la guerre d’Algérie se font si rares sur les grands écrans qu’il est à saluer toute initiative cinématographique pour faire connaître ce pan douloureux de notre histoire pas si lointaine.

Doté d’un magistral casting – avec une forte présence de Gérard Depardieu, une Catherine Frot toujours juste et en nuances et un Jean-Pierre Daroussin tout en retenue, sans oublier une toute nouvelle génération d’acteurs talentueux – ce film de Lucas Belvaux (38 témoins, Pas son genre, Chez nous…), basé sur le roman éponyme de Laurent Mauvignier, se plonge au cœur des blessures profondes de ces hommes qui furent appelés à vingt ans pour combattre de l’autre côté de la Méditerranée, en Algérie.

Des blessures qui ressurgissent, quarante ans plus tard, à la faveur d’un incident qui va conduire au drame et plonger, à travers les destins de Bernard alias Feu-de-bois (Gérard Depardieu/Yoann Zimmer) et de Rabut (Jean-Pierre Darroussin/Edouard Sulpice) les spectateurs, au moyen de flash-back dans le quotidien des appelés et de ceux de leur famille avec le regard de Solange (Catherine Frot/Coréane Marchand) la sœur de Bernard.

Globalement et en première approche, le film est assez équilibré, montrant par des allers-retours chronologiques la guerre d’Algérie et ce qu’il en reste aujourd’hui, dans les esprits de trois appelés qui l’ont faite. Il ne passe sur aucune des atrocités de cette guerre. Par ailleurs, les paysages tournés au Maroc sont très beaux et correspondent aux souvenirs des vétérans qui ont fait la guerre d’Algérie.

Tous les évènements, pris individuellement, qui se déroulent sur le sol algérien sont vrais et on peut retrouver dans les publications et documents d’archives la plupart des scènes. Cependant, on peut déplorer quelques raccourcis faciles et une certaine faiblesse du scénario en ce qui concerne l’aspect militaire et le manque de références chronologiques qui vont manquer aux spectateurs non spécialistes de la période.

Ce que nous avons relevé cependant :

Une faiblesse de l’aspect militaire en Algérie, la troupe semble être en auto-gestion, pas de chef évident, même dans les moments tendus. Les progressions supposées en zone d’insécurité se font à la queue leu-leu, casque ou chapeau de brousse sur la tête, arme à la bretelle, entrée dans un village sans sûreté etc. Le cas des harkis est simplement évoqué, de même que la différence arabes/kabyles.

Le camp n’est protégé que par un rang de barbelés, pas de fortification, quelques sacs à terre, pas de tranchée, pas de réseau avancé de barbelé, pas de mirador…

Sur le plan civil, la société européenne d’Algérie est présentée au seul travers de la fille d’un agriculteur riche, qui méprise le héros du film et ne représente en rien la grande majorité des européens. Ce dernier considère alors que lui et ses camarades se sont « fait trouer la peau pour ses orangers ». Erreur classique et volontaire de la doxa, qui exonère l’ennemi réel (le rebelle) et rend responsable le « pied-noir exploiteur ».

Mais que tous ces points de détails techniques n’enlèvent rien au plaisir de découvrir ce film d’une très grande qualité.

FM-GACMT (2021)

FICHE TECHNIQUE

Des hommes

 Un film de Lucas Belvaux

 Avec Gérard Depardieu, Catherine Frot et Jean-Pierre Darroussin

Genre : Drame historique

Durée : 101 minutes

Sortie en salle le 2 juin 2021

Un dossier pédagogique a été spécialement créé par Zero de conduite pour amener les enseignants à évoquer la vie des appelés en Algérie en s’appuyant sur le film

LA BANDE-ANNONCE

Restez informés !

Souscrivez à notre newsletter, et recevez nos dernières nouvelles
directement dans votre boîte mail.

Restons connectés !

Ce site a été réalisé avec le soutien du ministère des armées - direction des patrimoines, de la mémoire et des archives

Ce site a été réalisé avec le soutien du ministère des armées - direction des patrimoines, de la mémoire et des archives